Les confidences de Cyril Bouquet

Une fois par an les fans de jeux de société se retrouvent au festival international des jeux de Cannes. L’ambiance y est chaleureuse et détendue. Les tables de jeux tournent à plein régime pendant trois jours non-stop. A cette occasion, nous avons rencontré plusieurs illustrateurs dont Cyril Bouquet, l’illustrateur de Kingdomino (Mais pas que…) qui a bien voulu répondre à Confidences d’artistes entre deux dédicaces.

Bonjour Cyril Bouquet, Comment êtes-vous devenu illustrateur de jeux?

A la base je viens du dessin animé et je suis joueur moi-même. Pour ma part, tout s’est un peu joué sur un coup de poker.

Je regardais une vidéo qui parlait d’un jeu qui n’était pas encore illustré car il était encore à l’état de prototype. Je savais que Bruno Cathala, son créateur, travaillait chez Ludocortex, une boutique de jeux à Annecy. Ce jour-là, j’ai décidé qu’au lieu de ne rien faire, (je viens de Périgueux, les samedis sont parfois pluvieux :-)) j’allais lui envoyer 5 dessins et lui dire que j’aimerais beaucoup travailler avec lui.

Il a répondu très vite, me disant qu’il avait une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise : Il avait déjà signé avec un illustrateur. La bonne: Il aimait bien ce que je faisais et serait ravi que l’on travaille ensemble.

De mon côté je passais souvent par Annecy et un jour nous avons mangé ensemble. Bruno Cathala est le genre de personne qui a toujours un prototype dans son sac. il a donc sorti un jeu, et nous y avons joué. A la fin de la soirée, il m’a proposé de faire les illustrations. Evidemment j’ai dit oui… Maintenant c’est un ami et ça fait plus de 7 ans que j’illustre.

              et pas que  ….

Votre plus belle rencontre ? 

La plus belle… c’est compliqué car j’ai rencontré beaucoup de monde. Pour être honnête je trouve vraiment que ce milieu est rempli de gens bien. La rencontre la plus importante pour moi c’est Bruno Cathala évidemment, mais aussi Timothée Leroy de Jactaléa (maintenant chez Blue Orange) car il m’a fait confiance sans me connaitre.

Un conseil pour ceux qui voudraient se lancer ? 

Y croire… toujours…

Je suis allé en inde, là-bas ils disent : « everything is possible but don’t expect too much ». Il suffit d’y croire et si on n’en demande pas trop, ça arrive. Je trouve que ça résume bien.

Mais évidemment, ça n’arrive pas tout seul, il faut faire les salons avec un book et aller voir les auteurs.

Quand vous travaillez sur un jeu comment se passe ? 

Cela dépend vraiment des éditeurs. Souvent on nous donne un univers, un matériel et on doit se caler dessus. Après on a le droit d’être créatif et de proposer des choses qui sont acceptées ou non. Par exemple sur Kingdomino avec Bruno nous avons fait un ping-pong d’idées et avons fait pleins de petits ajouts qui n’étaient pas prévus au début.

Si vous pouviez parler au petit garçon que vous étiez, vous lui diriez quoi ?

« Everything is possible but don’t expect too much » c’est un peu ma phrase. Il faut y croire. J’ai fait pas mal de choses dont du théâtre d’impro, je suis aussi musicien, et je crois vraiment que tout est possible.

Comment vous définiriez vous ?

Je dirais accessible. D’abord parce qu’il n’y a aucune raison de ne pas l’être, puis aussi parce que si on regarde bien je ne fais que « dessiner des pauvres moutons qui vont monter les uns sur les autres » ça reste du dessin, ce n’est jamais que du jeu.

L’art c’est quoi pour vous ?

Je n’aime pas trop le terme d’artiste que je trouve un peu galvaudé. Il y a un côté « oreille coupé à la Van Gogh » qui m’énerve un peu. Je trouve que pas mal d’artiste se regardent le nombril.. Artiste ne veut pas forcément dire grand-chose pour moi. Je n’aime pas les cases donc l’art pour moi ne veut rien dire en tant que tel. Si je devais donner une définition je dirais : une rencontre humaine. Je pense que chaque illustrateur à une réponse différente à cette question mais c’est un tout petit milieu où tout le monde se connait, et composé de joueurs passionnés. Je suis ravi d’en faire partie.

Merci Cyril Bouquet, de nous avoir accordé ce moment, nous allons suivre de près les prochains jeux sur lesquels vous allez travailler. bonne continuation. 

Carole Mazza @confidences d’artistes

Pour plus d’infos rdv sur https://undecent.fr/2020/02/12/queendomino/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *