Musique: les confidences de Perrine Hope

perrine prête à chanter devant son micro
Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir Perrine Hope qui vient de sortir son second EP.
Perrine est une combattante, une artiste solaire, prête à décrocher la lune pour vivre ses rêves. Elle se livre pour Confidences d’artistes.
Vous pouvez aussi retrouver l’interview spotify en bas de l’article
Bonjour Perrine, tu as un parcours assez atypique. en effet tu as commencé la musique assez tard?

C’est vrai que je ne pensais pas chanter un jour… C’est une histoire incroyable. Il a fallu un accident pour que je me mette à la musique et trouver de nouvelles ressources pour avancer. C’est impressionnant le pouvoir de la musique, ce que cela amène pour soi et pour les autres! Je l’ai découvert sur le tard mais j’en suis très heureuse.

Dans ta vie d’avant, tu étais gymnaste ?

Oui effectivement j’ai fait vingt ans de gym, ça prend beaucoup de place. Je travaillais aussi dans un centre de rééducation pour aider les personnes handicapées à se réhabiliter par le sport.

Aujourd’hui tu es artiste à temps plein, mais de ta vie de gymnaste et de coach tu gardes quoi?

De très bon souvenirs, et beaucoup de travail.

La combativité qui est en moi, m’a permis de toujours progresser, d’avancer malgré les obstacles que j’ai pu avoir en tant que gymnaste, et actuellement dans la musique.

Tu disais que la musique est arrivée un peu par hasard? un jour tu rentres dans un studio? et?

Oui. En fait je venais pour prendre des cours de chant, je voulais voir ce que c’était et cela m’a tout de suite plu. Je ne savais pas chanter, je ne maitrisais pas ma voix, et surtout je ne chantais pas quand j’étais enfant. Mais j’ai tout de suite accroché. Aujourd’hui je travaille beaucoup ma voix, j’ai aussi un coach scénique et je travaille l’interprétation. j’ai vraiment une bonne équipe autour de moi, ce qui est parfait pour avancer.

Tu es bien entourée effectivement, c’est important pour toi d’avoir toute cette équipe ?

Bien sûr, parce que seule, on n’avance pas forcement. J’ai fait de belles rencontres et cela permet aussi de prendre confiance en soi. je me construis au fur et à mesure. Tout va plutôt à un bon rythme. Je démarrais de zéro mais avec beaucoup de travail on arrive à de belles choses. D’ailleurs je remercie toutes les personnes qui m’entourent dans l’ombre.

Tu n’as quand même pas choisi la facilité! Lorsqu’on démarre, on a tendance à se raccrocher à des choses rassurantes comme des reprises par exemple. Toi tu es auteur et compositeur. Comment t’es venue cette envie de créer?

En fait c’est arrivé naturellement. Dès que j’ai commencé à chanter, j’avais un réel besoin d’écrire et de m’exprimer. C’est un complément de passion. En plus de la voix, cela permet de transmettre ses propres mots. J’avoue que c’est assez magique. Cela permet de ressentir encore plus l’émotion. C’est vraiment important pour moi d’écrire et de composer.

Tu écrivais avant de faire de la musique ?

Non.. pas du tout .. Tout est venu en même temps. Je ne pensais pas écrire un jour d’ailleurs. Je n’étais pas attirée par l’écriture de prime abord. J’avais un emploi du temps assez chargé, je n’y pensais donc même pas. Ça a vraiment été une découverte . Je pense que c’est le destin!

Est-ce que tu considères la musique ou l’écriture comme une thérapie ?

A la base c’était pour me reconstruire, mais ensuite, lorsque j’ai vu les réactions du public lors de mes premiers concerts, cela m’a surprise. Dans mon ancien métier j’aimais partager et me rendre utile, et je me dis que, si cela peut en être de même avec la musique, alors je pense avoir trouvé ma nouvelle voix.

Tu as eu l’occasion de rencontrer Vianney et Julie Zenatti ? Qu’as tu gardé de ces rencontres ?

Oui, mais ce n’était pas de manière personnelles. Il s’agissait d’une master class à la SACEM. Ce que je retiens: ne jamais rien lâcher et y croire. Et un jour, si on a de la chance, ça ira plus loin. Je retiens aussi que nous ne sommes pas toujours obligés d’être reconnus au niveau médiatique, pour pouvoir vivre de cet art. Cela dépend de ce que l’on recherche.

Moi ce que je préfère c’est transmettre de bonnes ondes et un message à travers mes textes. Donc tant que je peux vivre de ma passion en faisant de plus en plus de concerts, ça me va. J’ai déjà des médias qui me soutiennent, et je trouve cela super. Mais il faut y aller étapes par étape. En ce moment les choses se débloquent, mais il faut savoir garder les pieds sur terre.

Ton expérience passée t’aide à garder la tête froide j’imagine?

Oui et c’est dans mon caractère. Je suis très reconnaissante des gens qui m’aident à évoluer et à prendre confiance en moi. C’est vraiment bien d’être entourée car dans ce monde là, ce n’est pas toujours évident. On n’est jamais à l’abri de se faire avoir, mais en même temps il faut tenter des choses.

Tu as sorti ton nouvel EP le 4 décembre ? On le trouve à quel endroit?

Pour l’instant il est édité en physique. Il faut donc me contacter via Facebook, Instagram ou YouTube: @perrinehope

pour Acheter l’EP de Perrine

D’ailleurs à propos de cet album, je voudrais que l’on parle du titre « même si je souris » la musique est très entrainante mais tu parles d’un sujet plutôt grave.

Oui effectivement. Je parle du harcèlement que ce soit sur les réseaux ou bien le harcèlement de rue. Je trouve que l’on vit dans une période un peu compliquée pour les femmes. Je trouvais le moment approprié. J’avais besoin d’écrire sur le sujet. C’est d’ailleurs le premier titre que nous avons mis en avant avec le clip qui est sorti. On a effectivement choisi de poser ce thème sur une musique plutôt joyeuse, type pop électro. Le message passe beaucoup mieux et cela permet aussi de dédramatiser sans venir rajouter encore quelque chose de grave au message.  

C’est quoi ta méthode de création ?

Franchement, ça dépend. Par exemple pour ce titre j’ai travaillé avec Sirius et ensuite j’ai travaillé sur le texte.

Je peux aussi écrire le texte avant. En fait je dirais que ça dépend de si je travaille seule ou non. Je m’adapte. L’important pour moi c’est de travailler sur le texte.

J’ai aussi pas mal de propositions de textes, mais pour le moment j’ai encore le temps, l’envie d’écrire, et l’inspiration donc je veux vraiment continuer à travailler sur les textes.

Ton EP démarre bien, je crois ?

Oui j’ai été contactée par NRJ, ça fait vraiment plaisir. Toute la semaine dernière j’étais sur France bleu. C’est vraiment agréable. Ca fait un an que je contacte tout le monde, et là sans savoir pourquoi, ça se déclenche .. Je n’ai pourtant pas de contact ou de piston. Je pense que c’est juste la récompense de tous ces mois de travail acharnés !

c’était le moment, il faut croire. Je me sens vraiment en confiance, et prête pour avancer. J’ai un beau projet 2021-2022, mais je ne peux pas en parler pour l’instant. Mais, beaucoup de choses arrivent.

En ce qui concerne le radios je les remercie vraiment. Les retours sont bons, que ce soit en France ou à l’étranger. cela fait tellement plaisir d’entendre que ta musique est diffusée et surtout d’avoir le retour des gens. Le CD a été vendu un peu partout, en France, Italie, canada. Franchement je suis très heureuse, je n’aurais jamais imaginé ça il y a 3 ans. Mais en tout cas, ça fait beaucoup de bien, c’est certain.

Quels sont tes futurs projets, ceux dont tu peux nous parler ?

J’ai la chance d’avoir été choisie en tant que soliste dans une chorale pour faire la première partie de Natasha St-Pier le 18 avril. J’aime bcp cette artiste, j’ai vraiment hâte, en espérant que ça ne soit pas reporté à cause de la situation sanitaire..

C’est quoi ta phrase fétiche ?

« On n’a rien sans rien! »

Je voulais te demander quel serait ton rêve mais j’ai l’impression que tu es en train de le vivre ?

Oui… En fait je découpe mes rêves en plusieurs objectifs. Je pense qu’il ne faut pas directement viser la lune. Il faut y aller étape par étape. Il y a encore pleins de choses que j’aimerai faire mais, je sais que cela se fera au fur et à mesure. En attendant, je continue à travailler et à prendre du plaisir. Je verrai bien où cela me mène. C’est plus facile de fonctionner comme ça pour moi parce que psychologiquement c’est plus facile. C’est ma méthode en tt cas.

Dans tes titres si tu ne devais en choisir qu’un ça serait lequel ?

(Rire) je pense que je dirais « Loin » parce que ça a été la chanson qui a été le point de départ de beaucoup de choses depuis un an. Depuis le clip tout s’est accéléré. Ce titre est dispos sur les plateformes d’ailleurs pour qui veut l’écouter.

Cette chanson m’a permis de parler de mon émancipation par la musique. Et peu importe le regard des autres, j’incite vraiment les gens à réaliser leurs rêves, et à suivre leurs passions. Je pense que ça a parlé, et que ça parle à beaucoup de monde vu tous les retours que j’ai eu. Ça fait du bien de partager de bonnes ondes.  

Je termine toujours par la même question : qu’est ce que l’art pour toi?

C’est un moyen de s’exprimer. Peu importe le domaine. C’est quelque chose d’utile dans ce monde. Que ce soit la danse, le théâtre la peinture, je crois que chacun doit trouver une forme d’art pour s’exprimer ; pour se sentir vivre et libre. L’art c’est aussi la liberté je trouve.

Merci périnne d’avoir répondu à nos questions. On te souhaite du plaisir et un très long parcours. Evidemment n’hésitez pas à suivre Perrine sur les réseaux et à partager.

Vous pouvez retrouver le clip de Perrine sur les news

https://confidencesdartistes.fr/2020/12/12/clip-perrine-debarque-avec-son-album/

Bonne journée à tous et à très vite pour de nouvelles confidences d’artistes …

Carole

Ecouter l’interview: lien

#Perrinehope#normandie#yogaaerien#clip#NouveauClip#Perrine#LeHavre#lehavrecity
#
LOIN#EP#perrinehope#yogaaerien#tissuaerien#hammock#souplesse#force#grâce
@
tendanceouest@ouestfrance.normandie@paris_normandie@lecourrierdelouest@france3normandie@france3@francebleuhautenormandie@normandieactu@regionnormandie@seine_maritime_normandie@norman_coast@flyandmoov@lehavrelife@lh_lehavre@lehavrequejaime#nouveauté#sortie#mêmesijesouris

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *